L’Eglise Saint Gal de Langast

L’Eglise de Langast a été longtemps considérée comme datant du début du 16ième siècle, et même précisément datée de 1508 par sa maîtresse-vitre.
Or au cours des travaux de restauration menés de 1982 à 1995 par la conservation régionale des monuments historiques, le piquetage des enduits a révélé la présence de dispositions structurelles et de peintures inédites, bien antérieures à la date supposée de de l’édifice.

Le dégagement des couches superficielles de l’enduit a permis de mettre au jour des peintures attribuables à trois époques différentes : un ensemble de peintures romanes, de peintures du début du 16ième siècle et quelques peintures du 17ième et 18ième siècle.
Son origine et son histoire sont obscures, en raison de l’absence de sources littéraires ou archivistiques. Même l’identité de son saint éponyme demeure incertaine : s’agit-il de Gall, disciple de saint Colomban et fondateur de la célèbre abbaye suisse, ou d’un obscur ermite

Les vestiges les plus anciens de l’édifice actuel ne sont pas antérieurs au 9ième siècle ou au début du 10ième siècle.
Avec la restauration "normale", c'est-à-dire de l'architecture de l'édifice (implantation de piliers en béton dans le sous-sol instable), l'église Saint-Gal ne rouvre ses portes qu'en 1995.

Les langastiens sont fiers de posséder un tel édifice et ils vous encouragent à y venir .

L’Eglise de Langast mérite le détour !

Il est possible de la visiter 7jrs/7, et vous pouvez enrichir votre visite grâce aux informations qui vous sont données par son dévoué guide, Mr Gauvry Louis.

image
navigation navigation
navigation navigation
navigation navigation
navigation navigation